Pose photo - photographies de Tony Le Bastard

La Nature, le temps d'une pause photo...

27 mars 2008

De la neige, encore de la neige... toujours de la neige

Que d'agitation sur la Corse en ce week-end de Pâques. La neige s'est invitée dans les fonds de vallée, dès 400 ou 500m d'altitude. Même au coeur de l'hiver, elle n'est pas descendue si bas sur la façade occidentale. En altitude, les quantités recueillies sont conséquentes, avec parfois près d'un mètre de neige fraîche. La montagne a repris un visage bien hivernal.

Ce mercredi, direction la vallée du Golo, dans le massif du Cinto, pour évaluer les conditions nivologiques (entendez par là les conditions de stabilité du manteau neigeux). C'était une sortie dans le cadre du travail mais j'ai tout même eu le temps de réaliser quelques clichés de cet endroit splendide.

Le célèbre Tafunatu (2335m) et son trou (on ne le voit pas très bien sur la photo), avec sur la droite le col des Maures qui fait la jonction avec la Paglia Orba (2525m):

2008_03_26_4

Les nuages se courbent pour révéler la Punta Licciola (2235m):

2008_03_26_1

Au premier plan se trouve le ravin de Sponde qui mène à Bocca a e Sponde (col de Sponde - 1985m) où est installée une des 2 stations météorologiques dites "nivôses" de Corse. Ces stations, que l'on peut également trouver dans les Alpes ou les Pyrénées, sont placées souvent à haute altitude et dans des endroits difficiles d'accès. Elles fournissent des données météorologiques et nivologiques 24h/24 (la température, la force et la direction du vent et la hauteur de neige). La deuxième station du genre en Corse est située sur la Maniccia, à 2350m, dans le massif du Rotondo.

Les rochers de Punta di Tula (2142m) sont bien givrés:

2008_03_26_2

Une perturbation se prête à gagner l'île. Les premiers nuages élevés envahissent le ciel. De magnifiques lenticulaires apparaissent même (nuages en forme de lentille près de l'horizon):

2008_03_26_3

Voilà tout pour aujourd'hui.

Tony.

Posté par Pileus à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire