Pose photo - photographies de Tony Le Bastard

La Nature, le temps d'une pause photo...

28 septembre 2008

Un cadeau tombé du ciel !

Salut,

C'est une nuit qui restera sûrement gravée dans ma mémoire.
Voilà que la Nature a décidé de m'offrir un bien joli cadeau pour mon 24e anniversaire.
Tout a commencé vers 22h, ce mercredi 24 septembre. Alors que je m'apprêtais à me coucher, un flash illumine mon appartement, immédiatement suivi par un puissant coup de tonnerre. Ni une ni deux, je file sur les hauteurs à proximité d'Ajaccio pour observer le spectacle. Un véritable déluge s'abbat sur la ville (20mm relevés à la station de Capo dell'Oro), avec de la grêle et de puissants coups de foudre. Malheureusement, le point de vue que je gagne n'est pas idéalement placé. J'avais misé sur un déplacement de la celulle orageuse vers l'Ouest, mais elle ne semble pas bouger. Je réalise tout de même quelques clichés, mais rien d'extraordinaire. Après quelques minutes la cellule perd en vigueur et bientôt les éclairs cessent. Malgré tout, je ne perds pas espoir et décide de filer vers la plage du Ricanto, au fond du golfe d'Ajaccio, pour mieux observer le déroulement des évènements. Sur la route, je constate (grâce à l'éclairement de la lune) que la cellule semble se régénérer par le Nord, à savoir dans ma direction. Mes impressions sont confortées alors que j'arrive à la plage et que l'activité électrique reprend. Je file au bord de l'eau, sors mon appareil, et là, le grand spectacle (toutes les images de ce message peuvent être agrandies en cliquant dessus):

2008_09_24_4

L'activité est dans un premier uniquement constituée d'éclairs intranuageux et internuageux. Mais soudain, un des éclairs internuageux finit sa course dans le ciel clair au-dessus de moi. Je me dis alors qu'il y a du potentiel pour obtenir des coups de foudre extranuageux. La confirmation arrive quelques secondes plus tard:

2008_09_24_4

2008_09_24_4

En quelques minutes, deux coups de foudre extranuageux se produisent dans ma direction (photos ci-dessus). Ils sont suivis chacun d'un coup de tonnerre fracassant.

Le recul par rapport à la cellule et mon objectif grand angle me permettent de prendre l'orage dans sa globalité, avec ici deux coups de foudre jumeaux.

2008_09_24_4

La celulle finit par mourrir après une heure de grand spectacle. Je décide de rentrer chez moi.

Vers 1h du matin, l'activité reprend mais plutôt en montagne cette fois-ci. Je n'hésite pas et file immédiatement vers un point de vue dominant la vallée de la Gravona. Peu d'éclairs, mais je parviens tout de même à capturer cet éclair monstrueux:

2008_09_24_4

Cet éclair est particulièrement complexe. Il semble s'agir d'un éclair ascendant. 6 branches distinctes sont observables sur la droite et 4 ou 5 sur la gauche. Ce qui est surprenant avec celles de droite, c'est qu'elle ne semble pas provenir du même point. Le point de rencontre est peut-être caché par une montagne, mais ça me paraît tout de même bizarre. Toujours est-il que je pense qu'une telle complexité dans un unique éclair est assez rare. Le coup de tonnerre qui a suivi était à réveiller les morts. 2 déflagration quasi-simultanées ont eu lieu, faisant trembler la voiture et me donnant l'impression (vraie ou dûe à mon imagination?) d'un véritable souffle comme on peut en rencontrer lors d'explosions.

A bientôt.
Tony.

Posté par Pileus à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire